NATUROPATHIE

Un concept  préventif

L’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) classe la naturopathie comme 3ème médecine traditionnelle mondiale, après les médecines traditionnelles chinoises et ayurvédiques. C’est sur ces bases que le Bureau International du Travail l’a officiellement enregistrée en 1968 et que de son côté, l’UNESCO la considère comme une médecine traditionnelle également.

Aujourd’hui l’O.M.S. définit  la santé pour l’individu comme un « état complet de bien-être  physique, mental et social », et toujours selon l’OMS, "la naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l'organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques''.

5 piliers de la naturopathie

Le premier principe, «Hygiénisme» est directement relié à la conception de la nature comme étant foncièrement bonne et bienveillante, une sorte de Demeter prodigue qui œuvre dans le sens du bien-être et de la santé de l’homme.

Le deuxième "humorisme" favoriser la circulation des liquides dans l'organisme et soutien l’autoguérison  et renvoie aussi au fameux serment d’Hippocrate, " Ne pas nuire " toujours utilisé de nos jours.

Le troisième, "vitalisme" « la nature comme force guérisseuse » ou « suis la nature guérisseuse » est sous-tendu par la thèse vitaliste.

Le quatrième," causalisme" « identifier et enquêter sur  la cause », sous-entendu du mal, représente le pilier relatif au causalisme.

Le cinquième "holisme" caractérise la position holistique : « considérer l’homme total » « holos anthropos » en grec ancien. 

Les trois autres principes, « docere », met en exergue le rôle d’éducateur à la santé  du naturopathe, « arceo », son rôle de prévention,

« deinde purgare », « puis drainer, purger » renvoie aux manœuvres thérapeutiques de detoxification et de drainage dont disposent les praticiens en santé naturelle.

L’histoire des fleurs de Bach

Edward Bach (1886 – 1936) était un médecin anglais et homéopathe,

il découvrit 7 vaccins homéopathiques. Passionné, il consacre sa vie à se préoccuper du patient plutôt que de la maladie et se focalise alors sur la recherche de remèdes naturels n’induisant aucun effet secondaire, permettant au malade de retrouver un état d’esprit positif.

Son objectif : la quête du bien-être physique grâce au bien-être mental

« mens sana in corpore sano » (un esprit sain dans un corps sain).

Bach identifie en seulement quelques années (1928 – 1935), 38 remèdes floraux et met au point une méthode.

Ses 38 essences de fleurs produites selon sa méthode, sont connues aujourd’hui sous le nom de « fleurs de Bach ». Les propriétés bénéfiques de ces fleurs, aideront à retrouver une harmonie intérieure, psychique et physique.

La découverte